"L'enfance, base de tout être humain ?" (Relativement urg - Forum de Philisto
Histoire Philosophie
Vous êtes ici --> Philisto > Forum > La Culture > "L'enfance, base de tout être humain ?" (Relativement urg

Page : 1 2

"L'enfance, base de tout être humain ?" (Relativement urg

Vérouillé Nouveau topic
Auteurs Messages
Compte supprimé
# Le 08/04/2009 à 15h57
Bonjour à tous !
Je poste ce message pour solliciter votre précieuse aide...
Voilà, je suis amené à réfléchir à la question "L'enfance conditionne-elle notre vie ?". Toutefois, ce projet est personnel, je ne suis qu'en classe de 3ème, et mon professeur de français m'a proposé, comme j'aime beaucoup réfléchir... de... réflechir, justement à ce sujet. Nous avons étudié déjà "Un secret" de Grimbert et "W ou le souvenir d'enfance" de Georges Pérec. Il me demande donc de bâtir une sorte de dissertation sur ce thème.
Malheureusement, je rencontre certains problèmes... N'ayant jamaus fait aucune dissertation de ma courte vie, je ne sais absolument pas réaliser un plan. J'aimerais donc que vous me donniez, si cela ne vous dérange pas, quelques pistes pour cette dissertation (plan, quelques idées).
De plus, il me paraît bon de vous informer de ma volonté d'introduire le thème de l'atrocité dans l'enfance (cf: synopsis de "Un secret") et ses répercussions sur l'âge adulte.
Voilà. Je dispose de 2-3 semaines pour réaliser ce travail. J'espère que vous m'aiderez, s'il vous plaît ! heureux
Merci d'avance à tous ! Titux
Compte supprimé
# Le 08/04/2009 à 18h42
Vous pouvez m'aider, s'il vous plaît ?
hors ligne Thibault
# Le 08/04/2009 à 20h39
Administrateur
Homme 29 ans
Messages : 334
Inscrit le 19/12/2008
Bonjour,

Je développerais une réponse plus fouillée plus tard mais j'avais lu (dans je ne sais plus quel livre) que les 4 premières années de la vie (plus que l'enfance en général) sont décisives pour notre psychologie future. Après 4 ans, nous sommes légèrement moins sensible aux influences extérieures.

Aussi un philosophe avait dit que "ce n'est pas l'homme qui est le père de l'enfant mais l'enfant qui est le père de l'homme". Malheureusement je ne sais plus qui a dit ça triste , j'essayerais de retrouver l'auteur de ce propos.

Du côté de Freud et de la psychanalyse, il y a aussi des choses intéressantes, comme le complexe d'Oedipe.

Enfin, il faut aussi discuter un peu dans ce travail de l'inné : l'enfance conditionne en grande partie notre vie adulte mais pas entièrement. Exemple des enfants "résilients": enfants durement maltraités pendant l'enfance mais, contre toute attente, qui ne gardent aucune séquelle à l'âge adulte et développent une psychologie "normale".

Voilà quelques idées qui me viennent immédiatement à l'esprit mais je n'ai pas le temps de développer plus. Je reviendrais sur ce topic.
Compte supprimé
# Le 08/04/2009 à 21h03
Bonsoir,

Tout d'abord, un grand merci pour ces quelques premiers éléments de réponse, dont j'avais légèrement entendu parler auparavant.
(Notamment du "Complexe d'Oedipe, en cours de Grec langue)
J'ai moi aussi fait quelques recherches: l'enfance représente en effet une sorte de "modèle" pour la vie future, une période qui rassemble des individus sans "maturité" particulière (intellectuellement et physiquement), durant laquelle le sujet va justement se forger une identité personnelle, affirmer son "moi". Il est intéressant, je pense, de remarquer la volonté de Pérec (cf la bibliographie que j'ai citée plus haut) de refouler cette identité, cette enfance douloureuse, mais qu'il reconnaît finalement comme "base" obligatoire, "passage obligé" de tout être humain.
En ce qui concerne cette enfance, des études psychologiques ont montré que ce modèle jouait le rôle d'un miroir sur l'enfant: l'éducation que lui ont donné ses parents se reflétera sur ses propres enfants. (ex: enfants battus...)
Et, je pense peut-être, (mais vous m'arrêtez si je suis hors sujet), qu'il faudrait dire que tout être peut refouler cette enfance, en manifestant une volonté de rupture avec son passé, pour mieux envisager l'avenir.
Voilà. En tout cas, merci pour ces premières réponses. J'ai en fait, en plus d'informations et d'arguments complémentaires, énormément besoin de la méthode, du plan de la dissertation, car, comme vous le savez, c'est une grande première !
Bonne soirée et merci :) Titux heureux
Compte supprimé
# Le 09/04/2009 à 15h19
P'tit "up" langue
hors ligne Thibault
# Le 09/04/2009 à 16h36
Administrateur
Homme 29 ans
Messages : 334
Inscrit le 19/12/2008
Sur la méthodologie:

La dissertation est composée d'une introduction, d'un développement et d'une conclusion.

L'introduction:
- On doit amener le sujet et montrer son intérêt (c'est "l'accroche").
- On formule une problématique ("dans quelle mesure...", "pourquoi...", "peut-on dire que...", etc.).
- On annonce le plan (uniquement les grandes parties). Ex: "Dans un premier temps nous verrons... Puis dans un second temps..."

Le développement:
Le développement doit être divisé en deux ou trois parties elle-mêmes subdivisées en deux ou trois sous-parties (il est possible de ne pas faire de sous-parties mais c'est déconseillé).
Les plans les plus courants sont de la forme:
* POUR/CONTRE ou THESE/ANTITHESE/SYNTHESE
* Thématique

La conclusion:
- On rappelle la problématique et on lui donne une brève réponse (on ne la développe pas car c'est le but du plan).
- On élargit le sujet et on l'ouvre (facultatif).

Les transitions:
Une petite transition doit nous faire passer en douceur d'une partie à l'autre (histoire de ne pas passer "du coq à l'âne").

En ce qui concerne ton sujet, je ne vois pas d'autre plan possible que le plan de la forme POUR/CONTRE: d'un côté les arguments en faveur de l'affirmation "l'enfance conditionne notre vie" et de l'autre les arguments qui la réfute ou la relativise... A moins que tu aies une idée de plan thématique ?
Compte supprimé
# Le 09/04/2009 à 16h41
Non, je pense que le plan pour/contre est très bien langue.
Ca me paraît approprié et en accord avec nos recherches respectives :). Vous pouvez aussi m'aider pour les grands titres, les différentes parties et l'organisation des arguments ? Merci d'avance ! Titux
hors ligne Thibault
# Le 09/04/2009 à 16h55
Administrateur
Homme 29 ans
Messages : 334
Inscrit le 19/12/2008
Plan possible (que je compléterais plus tard car je manque d'idées):

I. L'enfance conditionne en grande partie notre vie.
A/ ???
B/ ???
C/ Freud et le complexe d'Oedipe

II. L'importance limitée de l'enfance dans notre psychologie future
A/ Seules les 4 premières années de la vie sont véritablement décisives
B/ Un exemple du rôle de l'inné: le cas des enfants "résilients"
C/ Toute notre psychologie ne dépend pas de l'enfance (exemples)

Là où il y a des "???" c'est que je n'ai pas encore d'idée. :°

Je développerais plus tard (notamment pour les sous-parties B et C de la deuxième grande partie).
Compte supprimé
# Le 09/04/2009 à 17h04
Mais c'est déjà très bien ! Quelle rapidité, merci beaucoup !
Aucun problème pour les ???, en tout cas clin.
Ce plan me plaît bien, mais je me demande s'il ne faudrait pas aussi ajouter une synthèse en conclusion ? euh
En tout cas merci beaucoup, il ne manque plus, je pense qu'à compléter les ??? et à organiser l'argumentation (choix des exemples et structure des paragraphes, comme dans le sujet http://philisto.servhome.org/voirtopic.php?t=50).
Merci en tout cas et à bientôt ! Titux
hors ligne Thibault
# Le 09/04/2009 à 20h29
Administrateur
Homme 29 ans
Messages : 334
Inscrit le 19/12/2008
Sur la résilience, j'ai trouvé un document complet sur internet:
http://www.hommes-et-faits.com/Livres/Cs_Resilience.htm

Sinon il suffit tout simplement de taper "enfants résilients" ou "résilience" dans Google. heureux
Compte supprimé
# Le 09/04/2009 à 20h34
Très bien, voilà qui va m'aider !
J'attends seulement les aides pour la 1ère grande partie (ce à quoi correspond les ???)
De plus, vous m'aiderez pour la classification des arguments ou ça ne vous tente pas ?
hors ligne Ignatius Reilly
# Le 09/04/2009 à 20h58

Messages : 31
Inscrit le 10/01/2009
- Déterminisme social : on devient ce que sont nos parents. Ils nous apprennent leurs valeurs, normes, ... on les imite, et on devient comme eux.

Si tes parents viennent d'un milieu social élevé, tu seras poli, bien élevé, curieux, tu liras beaucoup, tu sauras manger avec 3 fourchettes, ... et quand tu seras adulte, tu le seras probablement toujours, tu pourras intégrer la haute société, ... S'ils viennent d'un milieu social plus bas, tu pourras être plus grossier, plus laissé à toi-même ... Bref, tout le processus d'éducation et de socialisation.

- Le temps des premières expériences : et selon ce qu'elles ont donné (traumatisante ? réussie ?..), ça dicte les prochaines expériences.
Si un mec sort avec une fille en maternelle puis avec 4 au CP, il sera à l'aise avec les nanas. Le mec qui a 23 ans et qui n'a jamais eu de copine, il est sûrement mal à l'aise et ça va lui demander un travail sur soi. Mauvais exemple.
Si un mec se fait mordre par un chien, il pourra avoir peur des chiens. Déjà dit, en gros (les expériences traumatisantes)

- Quand on est jeune, par les jouets, on nous assigne le rôle de garçon/fille. Les garçons jouent au gendarme et au voleur, à la guerre, au super-héros, ... la fille joue à la dinette, dans la dernière cuisine à la mode sortie, à faire le ménage, ...

?
hors ligne Thibault
# Le 09/04/2009 à 21h31
Administrateur
Homme 29 ans
Messages : 334
Inscrit le 19/12/2008
Bonne idée Ignatius Reilly. heureux

Tu n'as qu'à rajouter "Le déterminisme social" en I.A et "Nait-on garçon ou fille ou le devient-on ?" en I.B
Sur ce dernier point, j'ai trouvé un extrait du deuxième sexe de Simone de Beauvoir (qui soutenait qu'on ne naît pas femme, on le devient):
http://www.philo5.com/Les%20philosophes%20Textes/Beauvoir_OnNeNaitPasFemme.htm
Compte supprimé
# Le 10/04/2009 à 00h11
Merci ! L'idée du "déterminisme social" et les conseils de Ignatius Reilly étaient à mon sens excellents, bien exprimés, clairs et très utiles. Merci à lui ! Toutefois, sur les conseils de mes proches, j'ai bâti mon propre plan, mes propres opinions, parce que celui que vous me proposiez ne m'inspirait pas énormément... (Surtout le I.B) De plus, j'ai progressivement acquis cette méthode du plan et de la réflexion personnelle, ce qui me permet d'envisager maintenant la rédaction. La 2ème partie m'a été bien utile, et m'a permis d'étayer ce que j'avais déjà comme idées.
Ma dernière requête concernant cette fameuse dissert', dont l'élaboration m'a beaucoup plu, concerne l'introduction.
Comment amener le sujet ? :) (C'est ma dernière demande, promis !)
Titux
hors ligne Milaw
# Le 10/04/2009 à 12h19
Site web Homme
Messages : 50
Inscrit le 23/12/2008
Pour l'introduction tu pourrai parler du meilleur des mondes (que tu as peut-être eu l'occasion de lire on sait jamais clin )

Dans le livre, on décrit un monde ou tout les comportements des gens sont préformatés dès la petite enfance & je pense que c'est une belle façon d'introduire la problématique.
http://www.scienta.fr
hors ligne Thibault
# Le 10/04/2009 à 13h01
Administrateur
Homme 29 ans
Messages : 334
Inscrit le 19/12/2008
C'est une très bonne idée je trouve de commencer par "Le meilleur des mondes" de Huxley. Mais, bien que ce soit un classique de la science-fiction, il faudrait que Titux l'ai lu et ce n'est pas sûr...
Compte supprimé
# Le 17/04/2009 à 17h30
Merci pour ces aides.
Mon problème se situe désormais dans la synthèse: on me demande un plan intro-I-II-synthèse-Conclusion.
Mais je patauge pour la synthèse: que pourrais-je mettre ?
Merci d'avance.
titux
hors ligne Thibault
# Le 17/04/2009 à 19h13
Administrateur
Homme 29 ans
Messages : 334
Inscrit le 19/12/2008
Pourquoi une synthèse ?
Généralement, en seconde et première il est vrai que la synthèse est obligatoire pour le français, mais en philosophie (Terminale), la synthèse était facultative et on pouvait avoir un très bonne note sans en faire. De même pour l'Histoire/géographie.
De plus, je ne vois vraiment pas ce que l'on pourrait raconter dans la synthèse pour un sujet pareil... A moins que des membres aient une idée ?
Compte supprimé
# Le 18/04/2009 à 10h21
^^
[modération: message édité par le membre]
hors ligne Ignatius Reilly
# Le 18/04/2009 à 15h19

Messages : 31
Inscrit le 10/01/2009
Il faut savoir rester humble, petit.
Publicité Google
Vérouillé Nouveau topic

Copyright © Philisto - Contenu placé sous licence Creative Commons