Faut-il avoir peur de l'inconscient? - Forum de Philisto
Histoire Philosophie
Vous êtes ici --> Philisto > Forum > La Connaissance > Faut-il avoir peur de l'inconscient?

Page : 1

Faut-il avoir peur de l'inconscient?

Répondre Nouveau topic
Auteurs Messages
hors ligne Josse
# Le 31/01/2009 à 18h57

Messages : 3
Inscrit le 31/01/2009
Bonsoir à tous.

J'ai une dissertation à faire et je cale totalement panne sèche d'idées, je vois pas du tout comment faire plusieurs parties sur ce sujet que je trouve vraiment difficile.

C'est pourquoi j'aimerais (je sais pas si c'est comme ça qu'il faut demander ) avoir un peu d'aide, quelques pistes à explorer, quelques idées pour le plan, quelques idées tout court.

Après avoir problématiser j'en arrive à :
Sommes nous contraints d’avoir peur de quelque chose qui échappe à notre conscience ?

Je suis loin d'être un expert en philosophie, un gros problème de méthode avant tout, c'est pourquoi je compte sur votre aide pour m'aider un peu et que j'arrive plus facilement après à chercher des idées.

Merci d'avance, Josse :)
La signature est limitée à 200 caractères
hors ligne Thibault
# Le 31/01/2009 à 19h28
Administrateur
Homme 29 ans
Messages : 334
Inscrit le 19/12/2008
Bonsoir,

J'ai trouvé cet article sur internet dans lequel tu pourras puiser quelques idées: http://jchichegblancbrude.blog.lemonde.fr/2008/12/07/inconscient-freud-psychanalyse/

La découverte de l'inconscient est ce qui a été appelée la troisième blessure narcissique infligée à l'Homme. Galilée a délogé l'Homme du centre de l'univers (1ère blessure), Darwin a montré que ce n'était pas une espèce à part sur Terre (2ème blessure) et Freud a montré que l'Homme n'est même pas maître en lui-même.

Je pense qu'il faut répondre globalement oui à la question posée par le devoir. L'inconscient peut rentrer en conflit avec le conscient, l'inconscient abritant quelque fois des choses inquiétantes. On a tous lu des histoires anecdotiques dans les magazines où un automobiliste " oublie " son épouse, sa mère ou son enfant sur une aire d'autoroute et s'en aperçoit bien des kilomètres plus loin... N'est-ce pas une manifestation de l'inconscient ?

L'inconscient se manifeste aussi (d'après Freud), dans les lapsus, les symptômes des troubles psychonévrotiques ou les rêves. Freud donne même un exemple tiré de son existence. Il avait fait un rêve qui l'avait perturbé: il s'était senti presque joyeux, soulagé à la mort de son père, alors même qu'il en était profondément affecté. En effet, l'inconscient ignore la contradiction, et c'est-ce qui peut faire peur.

"Le sommeil de la raison engendre des monstres": c'est le titre d'un des dessins de Goya où l'on voit un monstre grimaçant sortant de la tête d'une belle jeune fille endormie dans son lit.
Et effectivement, dans certain rêves, nous ne sommes pas très loin de la monstruosité d'un tueur en série. De nombreuses personnes ont déjà rêvé d'avoir tué.

Pour Freud, notre personnalité est divisée en trois "parties":
- le moi: couche la plus superficielle du psychisme qui comprend la conscience mais aussi des dimensions inconscientes.
- le ça: le siège des pulsions.
- le surmoi: la conscience morale mais inconsciente = la force de censure.
Paul Valéry dira que la conscience règne mais ne gouverne pas.

Le seul aspect positif que je vois à l'inconscient, c'est la sublimation.
Quand un désir est insatisfait, soit il est refoulé (le cas le plus fréquent) et réapparaît sous forme de rêve, lapsus, etc.; soit il est sublimé: la sublimation déplace le désir vers le haut en le satisfaisant sur un plan supérieur. L'art, la religion, ou le travail représentent trois formes de sublimation.
Exemple: Toulouse-Lautrec, qui s'était cassé les deux jambes, peint des acrobates et des écuyères.

Bref, la psychanalyse et l'inconscient ne m'intéressent pas trop, j'ai un peu de mal à répondre à ton sujet, mais j'espère que je t'aurais aidé. heureux

Quand ton professeur aura rendu le devoir, ce serait bien de nous informer de ta note ! Merci. heureux
hors ligne Josse
# Le 01/02/2009 à 16h31

Messages : 3
Inscrit le 31/01/2009
Merci beaucoup.

Pour ma note déjà si j'ai 7 avec ce sujet je serais très content. j'ai toujours du mal à réaliser un plan potable je vois pas comment faire deux parties sur ce sujet.

Ma moyenne ne peut guère baisser plsu bas de toute façon ^^

Encore merci
La signature est limitée à 200 caractères
hors ligne Thibault
# Le 01/02/2009 à 22h08
Administrateur
Homme 29 ans
Messages : 334
Inscrit le 19/12/2008
Désolé de ne pas pouvoir t'aider pour ton plan.
Je ne vois pas trop moi non plus comment l'organiser.

La thèse et l'antithèse sont fortement déséquilibrées.
hors ligne Milaw
# Le 04/02/2009 à 13h33
Site web Homme
Messages : 50
Inscrit le 23/12/2008
Je pense au contraire qu'il ne faut pas avoir peur de l'inconscient.
L'inconscient est une chose qui permet à l'homme d'être autre chose qu'un simple être purement rationnel : sans inconscient, il n'y aurait plus d'amour, plus d'artiste...

Par contre, dans la théorie de Freud de l'inconscient, on voit très clairement que ce qui est mauvais c'est le rejet par l'individu de son inconscience et les risques de névroses.

(J'espère que mes idées sont corrects je n'ai jamais eu de "vrai" cours de philosophie sur l'inconscient donc ce que je dis est à prendre avec des pincettes clin )
http://www.scienta.fr
hors ligne cepamoi
# Le 11/02/2009 à 15h11

Homme
Messages : 33
Inscrit le 23/01/2009
Bonjour
une piste pour le sujet ?
Faut il avoir peur de l'inconscient ?

Mais qu'est ce que l'inconscient ? Je donne ici un lien qui concerne la psychanalyse.
http://psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/document/psychologie/conscient-inconscient.htm

Dans le langage courant, inconscient est synonyme d' absence d' analyse d'un contexte donné, conduisant à un effet irrationnel. Nous allons voir qu'il en est tout autrement. Nous allons prendre le cas d'un individu en ayant tué un autre. Dans un premier temps, notre tueur s'est vu confronté aux tabous qui émanent de notre instinct grégaire. Tous les membres du groupe étant utiles à sa survie, le meurtre ou les blessures graves sont prohibées. Vrai ? vrai dans le cadre d'un groupe restreint qui prévalait avant que l'humain ne transforme la nature à son image. Aujourd'hui, la base du conscient, c' est le meurtre, le viol, l'esclavage. Le meurtre par l'exercice de la guerre ou l'exercice des jeux vidéos, le viol par la gestion de l'asservissement des femmes à la libido des mâles, bordels des casernes, maisons closes ... littérature et vidéos pornos, et l'esclavage, dans les usines ou les prisons, sinon l'exclusion. C'est parce qu'il existe une structure d'inégalité que ces choix peuvent s'operer. Notre tueur a donc fait un choix de type conscient. Les tabous qui lui interdisaient de tuer ont été anihilés par le préconscient qui sert de chien de garde au conscient. Alors ? de qui faut il se prémunir ? de l'inconscient ou du conscient ?. Il apparait clairement que la psychanalyse privilègie le conscient en rendant responsable l'inconscient des pulsions, du ça, alors que le conscient les induit. Les Bonobos, autres hominidés, ne connaissent pas le viol. Il faut donc rester prudent face à des assertions produites par une structure émanant d'un système basé sur le pouvoir.
Luc
Une vérité en cache une autre !
Publicité Google
Répondre Nouveau topic

Copyright © Philisto - Contenu placé sous licence Creative Commons