Histoire Philosophie
Vous êtes ici --> Philisto > Forum > La Culture > Urgent Sujet de disserte en Philo !!

Page : 1

Urgent Sujet de disserte en Philo !!

Répondre Nouveau topic
Auteurs Messages
hors ligne LinuxDiMafia49
# Le 20/01/2010 à 00h24
Homme 24 ans
Messages : 3
Inscrit le 20/01/2010
Salut à tous,
Je demande vote aide sur un sujet de disserte pas très inspirant confus !!
Le sujet est : "l'artiste est-il nécessairement un "distrait", un être "détaché"? Ne peut(on pas lui donner d'autres rôles, en opposition à la thèse de Bergon? "
Sujet complémentaire :
Extrait Albert Camus, Discours de Stockhom, 1957
Et Bergson, la pensée et le mouvement, 1934

Voila voila moi j'avais pour idées de faire un premier paragraphe sur l'artiste est un homme distrait et un autre sur l'artiste est un homme détaché.
Mais voila je pense pas que cela réponde vraiment a la question et puis je vois pas quoi dire sur ce sujet pleurs !!

Donc aider moi s'il vous plaît.

MErci d'avance,
Cordialement LinuxDiMafia49.
hors ligne Thibault
# Le 20/01/2010 à 18h34
Administrateur
Homme 26 ans
Messages : 312
Inscrit le 19/12/2008
Salut,

Le sujet est assez étrange. Ne connaissant pas la thèse de Bergson peut-tu me la résumer en quelques mots ?

Je ne suis pas très calé en philosophie de l'art. Néanmoins, l'artiste n'a-t'il pas aussi pour fonction de réveler des vérités sous-jacentes du monde réel ? De faire réfléchir, de proposer une réflexion ?
Il y a aussi l'artiste en tant que témoin de son temps: généralement les peintres des Grands et des rois mais aussi les peintres des humbles, qui désirent représenter leur époque.

Image

Un exemple : «La classe», 1889. Henri Jules Jean Geoffroy (1853 -1924), “peintre des enfants et des humbles”.


Enfin, l'art peut-être un moyen de sublimer ses désirs refoulés, d'exprimer ses malaises à l'instar de Toulouse-Lautrec, invalide des deux jambes, qui dessinait le monde du cirque et du music-hall (mais là c'est une fonction par rapport à soi-même - voir la psychanalyse).

Voilà pour les quelques éléments qui me vienne t à l'esprit. Pour compléter, je t'invite à consulter ces liens :
http://sergecar.perso.neuf.fr/cours/art1.htm
http://sergecar.perso.neuf.fr/cours/art3.htm
hors ligne LinuxDiMafia49
# Le 20/01/2010 à 23h35
Homme 24 ans
Messages : 3
Inscrit le 20/01/2010
Salut, déjà merci de m'avoir répondu ^^.

Alors thibaultg, le sujet de l'art dans cette extrait ne vise pas a parler de cette vision de l'art. Car le titre du sujet de ce texte est "Apprendre a voir 'l'art' " !!

J'ai trouvé ce résumé de texte sur internet qui pourrais t'aider à comprendre le texte :
Auteur : inconnu
A quoi vise l'art, sinon à nous montrer, dans la nature et dans l'esprit, hors de nous et en nous, des choses qui ne frappaient pas explicitement nos sens et notre conscience ? Le poète et le romancier qui expriment un état d'âme ne le créent certes pas de toutes pièces ; ils ne seraient pas compris de nous si nous n'observions pas en nous, jusqu'à un certain point, ce qu'ils nous disent d'autrui. Au fur et à mesure qu'ils nous parlent, des nuances d'émotion et de pensée nous apparaissent qui pouvaient être représentées en nous depuis longtemps, mais qui demeuraient invisibles : telle, l'image photographique qui n'a pas encore été plongée dans le bain où elle se révélera. Le poète est ce révélateur. Mais nulle part la fonction de l'artiste ne se montre aussi clairement que dans celui des arts qui fait la plus large place à l'imitation, je veux dire la peinture. Les grands peintres sont des hommes auxquels remonte une certaine vision des choses qui est devenue ou qui deviendra la vision de tous les hommes

Bergson, La pensée et le mouvant

Contrairement à l’objet technique qui trouve la raison de son existence dans son utilité, l’œuvre d’art semble ne pas avoir de fonction particulière. Ce texte de Bergson extrait de La Pensée et le mouvant tente de répondre à la question : à quoi vise l’art ? Selon lui, la finalité de l’art n’est pas tellement le beau comme le pense Kant mais il vise le vrai, c’est-à-dire qu’il sert à nous monter ce qu’on ne peut pas voir : la réalité. C’est en utilisant les exemples de la littérature et de la peinture que Bergson démontre sa thèse. De la ligne 1 à 3, il expose sa thèse en expliquant que l’art nous donne accès à la réalité. De la ligne 3 à 10, il montre que le poète et le romancier, bien qu’ils s’inspirent de ce que nous percevons, rendent visible ce qui ne l’était pas avant. Enfin, de la ligne 10 à 14, l’auteur met en évidence le fait que la peinture est l’art où il y a le plus d’imitation et pourtant celui qui donne une vision réelle que le spectateur n’avait pas.


Et via une université Québécoise j'ai put trouvé le texte en question le voici :
Auteur : Bergson
Remarquons que l'artiste a toujours passé pour un « idéaliste ». On entend par là qu'il est moins préoccupé que nous du côté positif et matériel de la vie. C'est, au sens propre du mot, un « distrait ». Pourquoi, étant plus détaché de la réalité, arrive-t-il à y voir plus de choses ? On ne le comprendrait pas, si la vision que nous avons ordinairement des objets extérieurs et de nous-mêmes n'était une vision que notre attachement à la réalité, notre besoin de vivre et d'agir, nous a amenés à rétrécir et à vider. De fait, il serait aisé de montrer que, plus nous sommes préoccupés de vivre, moins nous sommes enclins à contempler, et que les nécessités de l'action tendent à limiter le champ de la vision. [...]
Mais, de loin en loin, par un accident heureux, des hommes surgissent dont les sens ou la conscience sont moins adhérents à la vie. La nature a oublié d'attacher leur faculté de percevoir à leur faculté d'agir. Quand ils regardent une chose, ils la voient pour elle, et non plus pour eux. Ils ne perçoivent plus simplement en vue d'agir; ils perçoivent pour percevoir, – pour rien, pour le plaisir. Par un certain côté d'eux-mêmes, soit par leur conscience soit par un de leurs sens, ils naissent détachés ; et, selon que ce détachement est celui de tel ou tel sens, ou de la conscience, ils sont peintres ou sculpteurs, musiciens ou poètes. C'est donc bien une vision plus directe de la réalité que nous trouvons dans les différents arts ; et c'est parce que l'artiste songe moins à utiliser sa perception qu'il perçoit un plus grand nombre de choses.


Voila l'extrait de texte a étudier dans son intégralité.
Et pour vous prouvez au cas ou pour le copyright ou je les trouvé voici le lien du site en question : http://classiques.uqac.ca/classiques/bergson_henri/pensee_mouvant/pensee_mouvant.html


Enfin j'espère t'avoir bine aider avec tout cela.
En thèse de texte j'ai constaté que c'était cette phrase :
"Pourquoi, étant plus détaché de la réalité, arrive-t-il à y voir plus de choses ?"

Voila merci de ton aide précieuse.

Cordialement LinuxDiMafia49.


hors ligne Thibault
# Le 21/01/2010 à 12h48
Administrateur
Homme 26 ans
Messages : 312
Inscrit le 19/12/2008
Merci pour le texte, j'ai maintenant compris ce que Bergson entendait par "artiste détaché".

L'artiste n'est pas qu'un révélateur comme le dit Bergson, mais aussi un créateur, dont le rôle est d'exploiter la puissance de l'imagination, "reine des facultés" (Baudelaire). De ce point de vue, l'artiste serait comme le Dieu de la Genèse qui créé le monde ex nihilo, à partir de rien. Il n'est pas révélateur, il est créateur.
Certes, l'artiste est influencé par les modes de son temps, les courants de pensée de son époque, mais cela n'explique par l'originalité de son style artistique. A la base de ce style on trouve l'inspiration.
Le compositeur Giuseppe Tartini (1692–1770) affirme avoir rêvé d'une sonate interprété au violon par un Diable, ce qui lui aurait inspiré sa Sonate des trilles du Diable (http://fr.wikipedia.org/wiki/Sonate_des_trilles_du_Diable).

Tu peux aussi consacrer une partie ou sous-partie aux limites de l'imagination (pour nuancer les propos précédents). On a énormément de difficultés à se représenter un Univers avec 4 dimensions spatiales, alors comment s'en représenter un avec 10, 15 ou 20 ? Descartes disait « Je ne puis imaginer les mille côtés d'un chiliogone comme je fais des trois d'un triangle, ni pour ainsi dire, les regarder comme présents avec les yeux de mon esprit ».

Voilà quelques traits, ce lien pourra aussi t'être utile :
http://sergecar.perso.neuf.fr/cours/art1.htm
Voir aussi la partie B de ce cours ("l'art comme éloge de la fuite") qui cadre bien avec ton sujet :
http://sergecar.perso.neuf.fr/cours/art5.htm

Voilà mes idées, j'aurais du mal à te proposer un plan car je ne connais pas tellement de choses en esthétique et philosophie de l'art mais j'espère qu'au moins je t'aurais été utile.
hors ligne Tacepic
# Le 25/06/2010 à 13h40

Messages : 3
Inscrit le 25/06/2010
Merci pour ta réponse thibaultg. Je suis allé un peu farfouillé avec les liens que tu as posté et j'ai trouve ce sujet intéressant.
hors ligne strompfette
# Le 02/01/2013 à 12h43
Femme 23 ans
Messages : 1
Inscrit le 02/01/2013
Bonjour,
suite au même texte de Bergson, j'ai un devoir a effectuer deçu.
Mais je n'ai pas bien compris le sens de la phrase: "Mais, de loi en loin, par un accident heureux, des hommes surgissent dont les sens ou la consciences adhérents à la vie".
si quelqu'un pouvez m'aider ce serait gentil,
merci par avance heureux Bonjour,
suite au même texte de Bergson, j'ai un devoir a effectuer deçu.
Mais je n'ai pas bien compris le sens de la phrase: "Mais, de loi en loin, par un accident heureux, des hommes surgissent dont les sens ou la consciences adhérents à la vie".
si quelqu'un pouvez m'aider ce serait gentil,
merci par avance
Publicité Google
Répondre Nouveau topic

Copyright © Philisto - Contenu placé sous licence Creative Commons