A propos des positions athée agnostique et croyant. - Forum de Philisto
Histoire Philosophie
Vous êtes ici --> Philisto > Forum > La Connaissance > A propos des positions athée agnostique et croyant.

Page : 1 2

A propos des positions athée agnostique et croyant.

Répondre Nouveau topic
Auteurs Messages
hors ligne palouplop
# Le 06/06/2009 à 11h51
Homme 31 ans
Messages : 5
Inscrit le 06/06/2009
Bonjour à tous lol

J'aimerais quelques explications sur ces positions que j'ai citée dans mon titre ainsi qu'à mon intérrogation qu'en à ma position sur moi même. Je ne crois pas en dieu, au sens ou c'est le créateur, un être, une chose ou une entité de conscience qui aurait tout crée. Pourtant je crois en l'âme, au sens d'une chose immatérielle et immortelle, pour moi, l'âme incarne le corps. Je ne vais pas vous raconter le cheminement qui m'a fait penser ainsi, ce n'est pas le but du topic, je voudrais connaître ma position par rapport à l'athéisme, l'agnoticisme et la croyance.

Merci langue


:)
hors ligne Thibault
# Le 06/06/2009 à 12h30
Administrateur
Homme 29 ans
Messages : 334
Inscrit le 19/12/2008
Bonjour,

Ta position est dualiste : tu postules l'existence de deux substances distinctes, l'âme immatérielle et le corps matériel.

Tu n'est pas athée ni agnostique. Quant à la croyance, tout le monde est croyant dans un certain sens lorsque l'on rentre dans le domaine de la métaphysique. L'athée est croyant dans le sens où il croit en la non-existence de Dieu.
hors ligne Shaldyn
# Le 06/06/2009 à 21h58
Homme 45 ans
Messages : 2
Inscrit le 04/06/2009
Bonjour, juste une précision "l'âme incarne le corps", je reponds : "non", pourquoi?
Avant toute existence du vivant, il n'y avait que la matière..
On naît de la matière, les trois molécules originelles suite au big bang sont, l'helium, le lithium, l'hydrogène. C'est trois molécules sont l'essence de toute la création, univers, étoiles, planètes, l'eau, la terre, l'animal, le végétal, l'Homme.
Alors pose toi plutôt cette question, la clef qui te sert a ouvrir la porte de chez toi, n'a t-elle pas une âme?
Bonne soirée ;)

Exilé parmi les hommes, mes ailes de géant m'empêche de marcher..
hors ligne cepamoi
# Le 23/09/2009 à 17h05

Homme
Messages : 33
Inscrit le 23/01/2009
Bonjour Thibault,
assistons nous au retour en force de la démagogie ? lol
"L' athée est croyant du fait qu' il croit en la non-existence de dieu".
Je présume que tu voulais dire :
"Certains athées sont croyants du fait qu' ils croient en la non-existence de dieu" non ? clin
Par définition, un athée ne peut croire puisqu' il est critique. Il refuse d' admettre le principe d' une foi (une révelation intuitive) qu' il faudrait ingurgiter pour nourrir l' imaginaire. Il fait tout simplement abstraction des données irrationnelles, de ce qui ne s' explique pas. Cette attitude ne peut quand même pas lui valoir le jugement de croyance tout de même !
Je suis athée. Je refuse de m' inféoder aux croyances populaires qui ont trait à l' irrationnel. Quant à la question de dieu, je réfute son existence sur le constat qu' il n' a pas de représentation perceptible par mon sensible dans l' évolution. Ce n' est qu' une fumisterie qui sert les intérêts des parasites que sont les présumés maitres de la socièté. Dieu n' existe pas, ce n' est pas une croyance, mais une certitude.
Ce n'est pas honnete d' induire des idées fausses issues des théologiens catholiques qui veulent s' aproprier le qualificatif de philosophes !.
Luc
Une vérité en cache une autre !
hors ligne cepamoi
# Le 23/09/2009 à 17h12

Homme
Messages : 33
Inscrit le 23/01/2009
! Ouiinnn ! pourquoi ne peut-on plus corriger ses posts ?
Luc
Une vérité en cache une autre !
hors ligne Thibault
# Le 23/09/2009 à 18h11
Administrateur
Homme 29 ans
Messages : 334
Inscrit le 19/12/2008
Pour modifier un message, cliquer sur le petit crayon à côté de la date du post. clin
hors ligne cepamoi
# Le 23/09/2009 à 18h23

Homme
Messages : 33
Inscrit le 23/01/2009
Ok merci Thibault,
j' en étais resté au bouton edit du début !
cool
Je note au passage un bug lorsque l' on utilise les smilies. Ils dupliquent ce qui est écrit avant.
Luc
Une vérité en cache une autre !
hors ligne Pierre Ankh
# Le 05/11/2009 à 18h58
Site web Homme 31 ans
Messages : 26
Inscrit le 28/01/2009
Sur la question de Dieu, je suis désolé Luc mais il n'y a que des croyances! En effet, la science ne peut rien quand à la question de Dieu donc on ne peut avoir de connaissance, de savoir et là où il n'y a pas savoir, il y a croyance!

Tu crois que Dieu n'existe pas comme d'autres croient qu'il existe!

Là, il n'est pas question de foi, juste d'une opinion personnelle basée sur une multitude de paramètres allant de la culture générale à l'histoire de sa propre vie.

Après il existe un autre concept, celui d'agnostique! L'agnostique pense tout simplement qu'il ne peut y avoir de connaissance sur Dieu car il est impossible de faire des démonstrations expérimentales.

Donc on peut être agnostique athée, agnostique croyant c'est juste une position philosophique qui sépare science et religion alors que l'athéisme est une croyance.

"je réfute son existence sur le constat qu' il n' a pas de représentation perceptible par mon sensible dans l' évolution", c'est ton point de vue et tu ne peux démontrer scientifiqueme la non-existence de Dieu. Ton constat te sert à nourrit ta croyance, point.
hors ligne cepamoi
# Le 22/11/2009 à 22h24

Homme
Messages : 33
Inscrit le 23/01/2009
Bonjour Ankh,
j' ai bien écrit que je réfutais le concept théiste. En effet, il se base sur une opinion quasi générale que l' hummain est la créature la plus élaborée des espèces, et donc l' élu d' un royaume hypothètique que son dieu anthropomorphe lui réserverait. Impossible de démontrer scientifiquement sa non-existence, et pour cause, les sciences ne s' attelent qu' au réel. Réalités concretes de la matiere, et réalités abstraites des outils scientifiques : mathématiques, physique, psychologie... etc. Direz vous alors que les sciences sont des religions ? Ce n' est pas parce que quelques charlatans, je fais référence à un certain astrophysicien loufoque, pensent que l' univers est dû au doigt de dieu, car ils sont dans l' incapacité de saisir l' ensemble des lois qui régissent l' univers, qu' il faut en conclure que les sciences doivent aborder les idées issues de leurs expériences selon le principe religieux qui veut que tout ce qui ne s' explique pas relève de lui. Un peu grosse la couleuvre. Et c' est pourtant ainsi que ça fonctionne aujourd'hui. Dieu est issu de l' imaginaire de l' humain comme solution aux craintes qui le hantaient aux premiers jours de son avenement (homo erectus). En se sentant coupable de certains de ses actes, comme par exemple verser le sang à la chasse, qui est perçu comme tabou, l' homme s' est inventé une tutelle qui lui épargnerait le remord avec l' espoir qu' il lui épargnerait de mourir dans un accident. Dieu est immédiatement apparu comme un outil de pouvoir; celui qui arrivait à s' imposer comme intercesseur entre lui et les hommes n' avait plus à s' inquièter pour sa subsistance matérielle. Pour moi, dieu, c' est ça et rien d' autre. Comme dirait Freud, Dieu le père. Et le père est bien, dans le contrat de mariage de notre république bananière, le chef de famille. Dieu écrit ce que les humains désirent ! c' est à dire qu' il justifie le pouvoir et rien d' autre. (Faisons simple) Eve, le peché originel, Pandora, la cause de tous les malheurs des hommes, qu' en est il de cette mysoginie chronique aujourd'hui, et quelle est la cause de cet asservissement de la femme au boin vouloir des hommes versus la religion ? Le résultat d' un état antérieur où l' homme chassait par les nuits de pleine lune à l' abri des prédateurs diurnes, ou le fait que les femmes ayant découvert les mystères d' Eleusis les hommes ont trouvé trop dure l' agriculture ? Sans intérêts. Le constat est bien là, l' homme et seulement lui, décide pour l' univers. C' est du moins ce que pense ce lilliputien. Tellement imbu de son dieu qu' il ne se rend pas compte que ce dernier lui sert d' oeillères pour apréhender la réalité. C' est ainsi que l' irrationnel est devenu seul réel, Dieu, et le réel, illusion, Descartes, Platon.
Sous prétexte que quelques imbéciles s' enferment dans une croyance stupide, il ne me serait pas permi de dire que je ne crois pas en l' existence de dieu, car cela serait de facto une croyance en sa non-existence ? Comment pourrait-on croire en la non existence de ce qui ne s' est jamais révelé ? Pour croire en cette non existence, il aurait fallu au préalable qu' une manifestation d' un phénomène puisse lui être attribué de sorte que l' objet de la pensée puisse être cerné distinctement. Je ne suis pas athée par inspiration, mais athée car je ne dispose d' aucunes notions ou concepts d' ordre divin. Il s' agit d' un état et non d' une croyance. Je n' ai pas à croire, ou à ne pas croire, j' ai juste à savoir. Savoir, c' est acquerrir des connaissances, c' est pour cela que se sont développées les sciences en marge des dogmes religieux. Philosophie ! ce terme serait de Pythagore.
Donnez moi un concept théiste à réfuter et je me fais fort de vous démontrer que ce concept se base sur le rejet de la réalité au profit de l' irrationnel qui rassure les ignorants en quète d' un monde hypothètique où ils seraient les éternels invités d' un dieu chimèrique qui ne veut que leur bonheur ! lol Mais pour l' instant, en attendant ce monde meilleur, ils doivent regner sur la nature et tous les êtres de la planète ! jusqu' à ce qu' il n' existe plus aucune forme de vie, ce qu' ils s' appliquent méthodiquement à faire en pillant la planète de ses ressources et en les gaspillant. J' ai l' impression tres nette que les dieux des humains sont tombés sur la tête. Je ne crois donc pas en toutes ces sottises, pour la raison que je sais que ce sont des inepties.
Luc
Une vérité en cache une autre !
hors ligne Pierre Ankh
# Le 24/11/2009 à 19h37
Site web Homme 31 ans
Messages : 26
Inscrit le 28/01/2009
Luc >> Donc si j'ai bien compris votre position dans cette diatribe dense et longue, c'est que pour vous, Dieu n'est pas un concept que vous admettez et que pour vous la question de son existence ou non n'a pas lieu d'être. Soit, dans ce cas là vous n'êtes pas athée puisque athée se défini par rapport à Dieu. vous ne pouvez donc pas prendre position là-dessus puisque pour vous le concept même de dieu n'existe pas.
Dans tous les cas vous n'êtes pas athée langue

Pour en revenir à votre position, je la crois impossible pour plusieurs raisons. Tout d'abord parce que l'homme est ancré dans son histoire et dans son intégralité, l'humanité à un passé (et beaucoup encore un présent) qui baigne dans la croyance, dans le concept de Dieu. On ne peut comprendre l'évolution de l'homme sans le concept divin. Refuser la question de Dieu c'est donc refusé un patrimoine historique qui est à la base de l'identité.

En second lieu, la question de dieu ne pourrait se poser que dans le cas où la science aurait résolu toutes les énigmes du monde. Or, celle de l'apparition du monde physique, c'est à dire comment est-on passé de rien à quelque chose pose de grands problèmes à la science et même si la science en fait fi (et heureusement), l'hypothèse divine est ici très forte bien qu'elle soit pour l'instant invérifiable et donc non-scientifique.

La où se trouve notre ignorance, l'hypothèse divine est pleinement présente. On ne peut pas l'ignorer ou la refuser car elle imprègne le monde, nos société et même se pose à la science (combien de scientifiques ont et essaye encore de prouver l'existence ou l'inexistence de dieu).

je comprends bien votre position mais elle est intenable dans le monde dans lequel nous vivons de par son histoire mais aussi de par le fait que l'on ne peut rien prouver et donc... qui sait? C'est une hypothèse invérifiable et donc nulle scientifiquement mais une hypothèse quand même...
hors ligne cepamoi
# Le 25/11/2009 à 02h55

Homme
Messages : 33
Inscrit le 23/01/2009


Bonjour Ankh,
athée : ici --> http://dictionnaire.reverso.net/francais-definition/ath%C3%A9e
Mais aussi : ici --> http://definition.ptidico.com/ath%C3%A9e.html
Je réfute le concept théiste des croyants, et n' en ayant pas de mon propre crû, il s' avère que je suis athée, ou si vous préférez, sans dieu. Comme je le précisais, il s' agit d' un état, celui dans lequel je me trouve face au divin. Je n' adhère pas à un consensus comme le font les croyants, je ne fais que me définir par rapport à eux. Ils ont leur dieu, je n' en ai pas.
Ma première question, si je me réfère à Kant, serait : « D' où me vient l' idée de dieu ? » Mais je suis athée, alors ma question est devenue : « D' où leur vient l' idée de dieu ? » Un ange passe ..... et repasse. J' ai donc abordé l' histoire des religions (S. Reinach, Myrcea Eliade, P. Borgeaud). Rien, mais alors rien, ne peut me conduire à affirmer que le doigt de dieu est pour quelque chose dans le phénomène univers. N' étant pas reptilivore, je refuse d' avaler la couleuvre. Je suis humain car les concepts individualistes de la socièté m' enferment dans cette définition, mais pour ce qui est de mon identité première, je suis matière, energie, espace et temps. Et je ne crois pas que ma structure relève du divin car je sais que je suis issu d' un processus évolutif. Pour ce qui est du concept identitaire, on s' en sert pour rejeter autrui. L' identité est la clef d' une idéologie xénophobe. Elle n' a rien à voir avec le divin quand bien même l' humain aurait écrit dans l' ancien testament que dieu était jaloux ! loll.
Pourquoi la question de dieu ne pourrait se poser que dans le cas où la science aurait résolu toutes les énigmes du monde ??? Je comprend parfaitement le sens de votre question, mais j' ajoute : Si l' espoir fait esperer dieu et son monde hypothétique, pourquoi ne ferait il pas esperer que l' on découvre les solutions plus tard ? Ce n' est pas parce que votre culture a induit le concept divin dans votre imaginaire par le truchement de l' éducation et du cathéchisme qu' il faut dire "amen". Ayez le courage de votre entendement (c' est de Kant). Si l' homme prospecte l' espace aujourd'hui, ce n' est certainement pas dieu qui l' a aidé, mais l' observation des oiseaux. Volait-on en 1909 ? loll. Et pourtant, le désir de voler est ancien, voyez Icare. Des exemples qui attendent une opportunité pour se concrétiser, les sciences nous en fournissent à la pelle. Alors je sais qu' il suffit de vivre longtemps pour voir des énigmes se résoudre sans pour cela emettre une hypothèse divine. Et voilà comment j' ignore l' hypothèse divine.
Lisez : Antonio R. Damasio "l' erreur de Descartes", ou bien : "Le gène égoïste" de R. Dawkins.
Luc

Une vérité en cache une autre !
hors ligne Pierre Ankh
# Le 25/11/2009 à 09h19
Site web Homme 31 ans
Messages : 26
Inscrit le 28/01/2009
On en revient toujours au même lol
Si vous nié le concept de dieu, c'est une croyance puisque vous ne pouvez pas prouver qu'il n'existe pas... C'est pareil pour les fantômes! C'est une opinion mais comme elle ne peut être prouver ou réfuter il existe toujours, tout le temps un doute que l'on essaye ensuite soit d'effacer totalement grâce aux avancés de la science, soit qu'on essaye d'étayer en remarquant ici et là des choses qui dépasse l'entendement, des choses anormales qui pourraient montrer le divin.

Bref, pour clarifier ma position, je suis évolutionniste et athée ainsi qu'un profond amoureux de la science. Toutefois mon athéisme ne peut être qu'une croyance et pour que cela ne soit pas le cas, il aurait fallu que les hommes n'inventent jamais le concept de dieu et ainsi point de problème!^^ Toutefois ce n'est pas le cas et comme tout à chacun est confronté à la question divine, nous avons tous une opinion sans jamais pouvoir la prouver. C'est pour cela que les sciences sont obligatoires puisque l'hypothèse divine ne nous permet pas d'avancée mais elle existe et le doute subsiste... Et aux vues des nouvelles avancées de la physique quantique vers les origines du monde. Là où la réalité nous dépasse il est toujours plus facile d'aller vers la simplicité de la génération spontanée.

Celui qui se dit athée est celui qui accepte le concept divin mais le nie donc n'y croit pas. Point.
hors ligne cepamoi
# Le 25/11/2009 à 11h30

Homme
Messages : 33
Inscrit le 23/01/2009
Ce qu' il faut admettre ou reconnaître, c' est que dieu n' est pas un concept défini, il comble les lacunes de nos connaissances. Il n' a pas de réalité, ni concrete, ni abstraite. Nous sommes en pleine spéculation irrationnelle. Si être athée c' est être croyant, alors les sciences sont des croyances, et par extension, l' ensemble de nos connaissances. Mais alors comment appelerons nous les adeptes de l' irrationnel si nous sommes tous croyants ? cool Je pense sincerement que ce débat est une conséquence de la tour de babel, les religieux noient le poisson, comme avec le terme philosophie qu' ils s' aproprient, ou le terme théologie (à l' origine, il s' agissait d' étude comparative des religions) qui ne concerne plus que une religion et où les théologiens étudient les textes dits sacrés pour interpreter les paroles de dieu. De là Hermes, le messager scribe de Dieu (Cultes, Mythes et Religions de Salomon Reinach) ! Je ne peux nier que les humains aient inventé un fourre-tout, ici dieu, mais je peux réfuter leurs niaiseries quant à ce sujet. Sinon, il me faudra admettre que les areu areu des bébés sont une signification de sa reconnaissance du divin ! lol Et il est impossible de le vérifier. Mais il y a l' autre face de dieu, celle de l' arnaqueur qui use de la crainte des humains pour les exploiter. C' est de ça qu' ont peur les intercesseurs de dieu, et ils sont prets à tous les rouages pour éluder les débats. Ne pas laisser apparaitre que dieu sert le pouvoir des parasites (quel autre nom leur donner ?). Le père noël aussi est une croyance enfantine induite par les adultes. Il y a beaucoup d' éléments qui contredisent la religion qui ne sert qu' à diviser. Dieu a créé l' univers ? au mieux, il l' aurait initié puisqu' il est en évolution, mais en ce cas, il perdrait ses attributs d' omniscient et d' omnipotent, au mieux ce serait une "entité" capricieuse, qui change d' avis en permanence. Ayant créé aussi le temps, il était donc hors du temps, pareil pour l' espace. C' est reconnaître qu' il n' était pas avant et qu' il se serait créé en même temps ! rire Que de contradictions, et pourtant tous y croient ! heureux sauf moi bien sûr ! langue
Une vérité en cache une autre !
hors ligne cepamoi
# Le 25/11/2009 à 12h31

Homme
Messages : 33
Inscrit le 23/01/2009
Peut-être devrais je vous présenter ce lien ?
http://dilaurus.org/Atheisme/
Une vérité en cache une autre !
hors ligne Pierre Ankh
# Le 25/11/2009 à 18h22
Site web Homme 31 ans
Messages : 26
Inscrit le 28/01/2009
Cher Luc, au niveau de l'homme tout est une question de définition. Évidement le concept de Dieu n'est pas le même partout puisqu'il reflète un besoin des hommes. On est d'accord. Cela prouve t-il sa non-existence? Non. Mais vous savez, même au niveau des sciences il y a eu et a toujours je pense un débat pour définir ce qui est scientifique ou non! La principale est la définition de Karl Popper, le falsificationnisme ou réfutabilité. Est scientifique ce qui est réfutable par l'expérience. Après il peut y avoir débat philosophique pour savoir si nos connaissances ne sont pas en fait des croyances aux vues de la complexité du monde et du faible entendement humain!^^

On considère donc, entre humains, que la science n'est pas une croyance et montre la réalité. Sauf que Dieu, quelque soit sa définition, n'est pas objet de science et donc ne peut être l'objet d'un savoir et je me répète, là où il n'y a pas savoir, il y a croyance. Et cela ne sert à rien d'énumérer les problèmes, luttes, guerres, etc qu'a entrainé le concept de Dieu, cela n'a rien, mais absolument rien à voir avec le fait de savoir si Dieu existe ou non. L'argument : les guerres de religion ont fait des milliers de morts, comme les croisades, n'est pas un argument scientifique, cela n'est pas une preuve de la non-existence de Dieu.

Après si vous refuser de voir l'athéisme comme une croyance, tant pis!^^

Et sur les questions de problèmes de concept et de définition, la science nous en offre de belle preuve surtout quand on aborde les origines du monde! Dieu n'a pas le monopole du concept flou :)

hors ligne cepamoi
# Le 25/11/2009 à 23h24

Homme
Messages : 33
Inscrit le 23/01/2009


Bonjour Ankh,
Toute proposition ne faisant pas l' objet d' une approche critique pour la vérifier est une croyance, sinon, dans l' autre cas, c' est un savoir. C' est dans ce sens que les propositions scientifiques sont réfutables, c' est à dire soumises à vérification, ce qui peut demander beaucoup de temps. L' athée dit que dieu est issu d' une croyance. Le religieux, pas si idiot que ça en définitive, lui dit : prouves le ! et comme justification il attend qu' il prouve que dieu n' existe pas. Comment prouver que ce qui n' existe pas, n' existe pas ? Ça ne vous choque pas quelque part ? Les enfants une fois adultes ne croient plus au père noël ou au croquemitaine, ils ont compris que ces deux personnages représentaient le baton et la carotte. Dieu, c' est aussi le baton et la carotte, mais pour les adultes cette fois. Et pourtant ! l' un et l' autre sont apodictiques, invérifiables. L' humain, dans sa juste mesure, se situerait donc entre le baton et la carotte.
D' autre part, comment pouvez vous vous affirmer athée, donc sans dieu, si vous reconnaissez implicitement l' existence de dieu ? c' est dans ce sens que je répondais à Thibault qu' il voulait probablement dire que certains athées étaient croyants. Et comment l' amoureux des sciences (sic) réagit lorsqu' il entend que dieu est l' initiateur alors que la raison montre que c' est une aberration, sinon il se crée en même temps que l' univers ? Vous voyez bien que le serpent se mord la queue. Si dieu préexiste, il n' y a ni espace, ni temps, ni énergie, ni matière, et si l' univers préexiste, il n' y a plus d' initiateur. Et si vous me rétorquez qu' il peut très bien avoir initié les quatres, je vous demanderai ce que vous faites du temps qui lui ne souffre aucune contradiction quant à son echelle infinie, ce qui de facto exclut dieu. L' anthropocentrisme fait bien des ravages dans les imaginaires. À quand l' humain reconnaissant sa place dans l' évolution ? Je n' ai pas plus d' importance que la fourmi ou tout autre phénomène dans l' univers, je ne suis qu' une étape dont l' encéphale est trop petit pour englober l' ensemble des connaissances, comment saurais je que c' est dieu ma connaissance essentielle ? À moins, bien sûr, que dieu ne serve les desseins des religieux. Ils sont loin d' être philanthropiques.
Luc

Une vérité en cache une autre !
hors ligne Pierre Ankh
# Le 26/11/2009 à 09h45
Site web Homme 31 ans
Messages : 26
Inscrit le 28/01/2009
Je dois avouer que je joue beaucoup sur les mots car l'athéisme est une croyance, je le maintiens, mais une croyance je dirais, raisonnable. Car, si on ne peut prouver scientifiquement que Dieu n'existe pas, on peut, scientifiquement, montré que s'il existe, il n'a pas beaucoup de pouvoir et peu d'influence sur le monde. Il est clair que Darwin a montré que Dieu n'est pas à l'origine de la vie, du monde. Toutefois, même si la probabilité qu'un dieu existe est très faible, le doute persiste donc en ce qui le concerne il y a croyance! Après, si vous ne voulez pas être croyant, il faut aller dans l'indifférentisme!^^ Vous refuser de prendre une opinion sur cette question car pour vous elle est inutile! C'est pour moi le cas des fantômes et autres croquemitaine! Je ne crois ni en leur existence, ni en leur inexistence car pour moi, peu importe.

Par contre celle de Dieu m'intéresse! Tout d'abord parce qu'amoureux des sciences que je suis, je lutte farouchement contre l'obscurantisme et que par ailleurs, cette passion de l'humanité pour la divinité m'intéresse énormément dans un cadre historique, philosophique et psychologique.
Je suis athée car je crois que Dieu n'existe pas et j'ai mes raisons (qui doivent être proche des votres) mais ne pouvant prouver que j'ai tort c'est une croyance. Il n'y en aura plus quand la science aura totalement balayé les champs d'actions possibles du divin c'est-à-dire quand la science aura compris la quasi-totalité des processus évolutif et surtout quand on y verra plus clair dans les secrets de l'univers (matière noire, etc)et dans ceux de l'origine du monde.

Pour l'instant, et aux vues du fait que depuis les premières civilisations l'homme est croyant et qu'aujourd'hui encore une grande majorité de l'humanité reste croyante (même si la plupart sont désormais dans une superstition religieuse), la question de l'existence ou non de Dieu est une question importante mais qui relève des convictions personnels et qui est en tout point éloigné de la science, pour l'instant en tout cas.

Il existe la même chose pour les croyances sur l'au-delà! Paradis, enfer, renaissance? La science ne peut rien faire pour prouver ou non cela, donc c'est du domaine de la croyance!
En vous disant athée vous prenez par au débat donc vous êtes croyant! Sinon, n'y prenez pas part! :)
hors ligne cepamoi
# Le 26/11/2009 à 12h12

Homme
Messages : 33
Inscrit le 23/01/2009
Oui, je soupçonne un malentendu. Vous me dites que l' athéisme est une croyance, ce faisant, vous me citez une discipline qui aurait pour vocation de ne pas avoir de dieu, je n' adhère pas, tout comme étant anarchiste je n' adhère pas à l' anarchisme, je ne suis pas un mouton. Si je suis athée et anarchiste, c' est de par les définitions, par reconnaissance de principes, ni dieu, ni maitre. Ni dieu, car je n' en ai pas, ni maitre car je les combat. Je suis donc de facto athée et anarchiste. Mais il est nullement question que je me fédère à l' un ou l' autre. Comme vous le dites, je suis indifférent, mais il n' empeche que je suis pourtant et l' un et l' autre, mais à titre personnel. Pour le mémeplexe divin, j' ai les anticorps pour ce virus mental clin Dieu est un maitre comme la plupart des humains que je rencontre. Je suis universaliste, je reconnais ma place dans l' evolution, et je suis utopiste, car l' humanité qui va rencontrer un défi majeur, celui de sa survie, devra changer ses principes de regner à gèrer si elle veut conserver un biotope viable. En éradiquant le pouvoir des humains, dieu disparaitra de facto, n' ayant plus de raison d' être. Dieu n' est que la force destructrice du pouvoir psychique des humains. Sachant cela, mais les croyants n' en sont pas conscient, et comme je refuse les systèmes, force est de constater que je ne peux être croyant tout en étant athée. Je suis donc athée et je ne crois pas. Ou je sais, ou je ne sais pas, mais pas de croyances.
Une vérité en cache une autre !
hors ligne Pierre Ankh
# Le 26/11/2009 à 14h22
Site web Homme 31 ans
Messages : 26
Inscrit le 28/01/2009
Pour essayer d'en finir avec ce débat, voici un site internet que je viens de trouver, très intéressant et très clair sur le sujet!

http://echange-spirituel.kazeo.com/La-spiritualite/Les-athees-sont-ils-croyants,a1609280.html

Extraits :

Auteur : inconnu

=> "CROYANCE : toute information non démontrée et non factuelle qui apparaît vraie à un individu donné."

=> "Pour en revenir à la question "Selon vous, le divin existe-t-il ?", il apparaît évident que aucune réponse à cette question ne peut être démontrée logiquement, ni constituer un fait. Toute réponse est donc, selon les définitions données plus haut, une croyance. Il y a selon moi quatre réponses possibles :

* "Oui." Ce sont les théistes. Cette croyance à l'existence du divin est ce que l'on appelle la foi.
* "Non." Ce sont les athées.
* "Il est impossible de trancher." Ce sont les agnostiques modérés.
* "Je m'en fous. Laissez-moi finir mon sandwich." Ce sont les agnostiques radicaux."
hors ligne cepamoi
# Le 26/11/2009 à 17h29

Homme
Messages : 33
Inscrit le 23/01/2009
Pas si clair que ça ! lol Mais qu' importe.
Bah, pour moi, un athée n' est ni moderé, ni congénital, il est. Nous savons que chez les Grecs, un athée était un croyant qui refusait certaines divinités (Socrate boit la cigüe en étant accusé d' athéisme, il refusait les divinités importantes de la cité, ce qui ne l' empechait nullement d' avoir d' autres divinités), depuis, le concept a évolué, et il désigne maintenant toute personne hors des superstitions ou religions, donc sans dieux. Pour le terme superstitieux, chez les Romains, il désignait toute personne pratiquant des rites en pratique avec la religion, maintenant il ne concerne plus que les personnes qui attribuent des forces maléfiques ou bénéfiques aux éléments. La superstition dérangeait la religion car elle développait l' iconographie et l' idolatrie en détournant les fidèles des intercesseurs qui risquaient d' y perdre leur pouvoir. Si j' ai le temps (et ça en prendra car ça résumera plusieurs ouvrages) je vous ferai une synthèse du développement des monothéismes. Mais pour l' heure, contentons nous de nous mettre d' accord sur le fait suivant. Croire, c' est admettre sans critique. Savoir, c' est acquérir des connaissances par le biais de l' expérience, des sciences, donc de façon critique. Je suis adepte du savoir, pas des croyances. Et si vous définissez que les athées sont croyants, je sais que c' est faux en ce qui me concerne, et que ça devrait être faux pour tout individu reconnu athée en faisant fi des modérés et des congenitaux (sic Biribibi). Vous vous dites athée mais ne l' êtes pas puisque vous soupçonnez la possible existence d' un dieu. Vous êtes encore dans le doute et non dans la certitude. Si tous les athées recensés sont comme vous, alors forcément ils sont croyants. Ils auraient du recenser les vrais athées, ceux qui ont la certitude que dieu est une chimère inventée par les humains pour satisfaire leurs secrets désirs. Rares il est vrai, mais pourtant il y en a. Le sentiment religieux s' est développé avec l' apparition du langage, et donc la communication. Avant chaque individu vivait sa période animale sans créer d' espaces sacrés, sans avoir de manas, mais en ayant toutefois des tabous ( déjà celui qui concerne le sang versé). On le retrouve dans le fait qu' en période menstruelle, les femmes devaient se cacher et s' abstenir de souiller la nourriture. Hihi, l' homme devait aller dormir ailleurs ! Autre chose, les tabous étaient définis par le plus fort du clan, par l' alpha donc. C' est encore vrai en polynésie. C' est au regard de toutes les connaissances que j' ai acquises que j' ai la certitude que dieu est une arnaque. Pas en fonction d' une quelconque croyance nébuleuse. Cessez donc de me targuer de croyance, je suis le contraire d' un croyant. Certitude.
Une vérité en cache une autre !
Publicité Google
Répondre Nouveau topic

Copyright © Philisto - Contenu placé sous licence Creative Commons